Annonces
  • Juillet, Mois de notre prospérité financière par la faveur divine Ps 127:2
  • 3 jours de jeûnes : Vendredi, samedi et dimanche, Toutes les semaines de Juillet

Renoncer à soi

Prophète Zadi Zozoro

Nous continuons notre enseignement sur le sacrifice. Nous avons compris que le sacrifice est un pré requis pour voir la gloire de Dieu. Sans l'esprit de sacrifice, qui est le coeur même de la vie en CHrist, il ne peut avoir d'impact véritable dans nos vies.

Cependant le sacrifice, débute par le renoncement comme nous le voyons dans le passage suivant

 

Matthieu 16:24 Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu`un veut venir après moi, qu`il renonce à lui-même, qu`il se charge de sa croix, et qu`il me suive

 

Comme indiqué par le Seigneur, la première étape avant d'arriver au sacrifice, c'est le renoncement. Si une personne ne renonce pas à elle même, elle ne peut se sacrifier. 

 

Définition :  

 

Le renoncement, consiste à renoncer à soi même. C'est à dire à ne pas regarder, rechercher ses propres intérêts mais à rechercher en priorité ceux de Dieu.

 

Le premier pas vers le sacrifice comme nous l'avons signifié consiste d'abord à renoncer à soi même. En effet notre sacrifice est volontaire, et tant que nous ne renonçons pas à ce que nous sommes, nous ne pouvons pas nous offrir à Dieu. 

Seul celui qui se livre peut se sacrifier. Jésus n'a pas été contraint à mourir à la croix, il s'est offert lui même. Il a renoncé à sa gloire personnelle. Nous lisons dans Philippiens 2:4 Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. 2:5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, 2:6 lequel, existant en forme de Dieu, n`a point regardé comme une proie à arracher d`être égal avec Dieu, 2:7 mais s`est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme

 

Dans notre texte, nous découvrons que le Seigneur s'est dépouillé lui-même. C'est cela le renoncement.

 

Comment renoncer à soi devient alors la question. Si nous comprenons que le renoncement est la première étape vers le sacrifice et que le sacrifice est le chemin tracé pour la gloire. La question qui suit alors est de savoir les clés pour renoncer à soi d'une part et d'autre part découvrir les domaines dans lesquels il faut renoncer à soi

 

  1. Renoncer à sa propre volonté 

 

Renoncer à soi commence par le fait d'abandonner la propre volonté pour celle du Seigneur. Le renoncement commence quand vous décidez de ne plus faire ce que vous voulez, mais ce que Dieu veut. Plusieurs personnes ont accepté le Seigneur, mais celui-ci est un passager dans leur barque. Or ce que Dieu veut, c'est d'avoir le gouvernail de votre cœur. C'est cela l'obéissance, faire ce que le Seigneur veut, même si nous n'en avons pas envie. 

Obéir, c'est sacrifier sa volonté pour les intérêts divins.  Et le point maximum de l'obéissance, ou du renoncement à soi s'est démontré par les paroles suivantes de Jésus "Toute fois, non pas ma volonté, mais la tienne "

La chair de Jésus refusait d'aller à la croix, sa volonté s'y opposait, mais il a décidé de renoncer à celle-ci pour se soumettre à la volonté du Père.

 

 Décidons de ne pas faire ce que nous voulons, mais ce que Dieu veut.

Certains ont des plans pour leurs vies. Ceci n'est pas mauvais, bien au contraire c'est salutaire. Mais le problème c'est que ces plans ne sont pas ceux de Dieu mais les leurs. Nous refusons de faire ce que Dieu béni, et nous voulons qu'il bénisse ce que nous faisons.

 

 Nous choisissons des carrières professionnelles sans le consulter. Et même quand nous le consultons, c'est beaucoup plus à titre d'information et non de validation. Agir ainsi, c'est être soi même son propre maître. Or l'une des clés de la réussite dans la vie, c'est d’obéir à Dieu, ce qui suppose  découvrir sa volonté et s'y soumettre.

 

Paul est une personne dont la volonté a été sacrifiée. C'est une personne qui a renoncé à sa volonté, et une phrase résume cette mentalité : "J`ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n`est plus moi qui vis, c`est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m`a aimé et qui s`est livré lui-même pour moi." (Galates 2:20)

 

Paul a décidé de ne plus vivre, c'est à dire il a laissé le contrôle de sa vie à Christ. Nous devons nous sacrifier et laisser le Seigneur vivre par nous et en nous.

Ne faisons pas comme certaines personnes qui obéissent à Dieu aussi longtemps que leurs intérêts et ceux de Dieu coïncident. Mais le jour où le Seigneur les conduit à prendre un autre chemin, ils se désolidarisent de lui et reprennent les commandes de leurs vies.

 

  1. Renoncer à ses intérêts égoïstes 

 

Après le point que nous avons traité, nous viendrons au fait de renoncer à nos intérêts. Renoncer à soi, c'est mourir à soi et devenir esclaves de Jésus. Dans un tel contexte, nous ne regardons plus ce qui nous arrange mais ce qui contribue à glorifier Jésus.  

Nous pouvons définir l'intérêt comme l'avantage que nous retirons de l'action que nous posons. Pour beaucoup d'entre nous, lorsque nous agissons, nous voulons savoir en quoi est ce que notre action nous sera bénéfique. Ceci n'est pas un mal en soi car c'est ainsi que le Seigneur a bâtit l'homme. Celui-ci veut savoir les avantages qu'il retirera de son labeur.met c'est cela qui motive ses actions. 

Mais le point est que lorsque nous devenons enfant de Dieu, nous devons sacrifier nos intérêts et rechercher ceux de Dieu. 

Nous verrons cela sous deux aspects de l'enfant de Dieu

 

  1. Comme esclave 

 

Romains 6:22 Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle.

 

Premièrement, nous sommes les esclaves de Dieu. C'est ce qui exprime le fait que nous appelons l'Eternel "Seigneur ". Le mot Seigneur signifie que tout lui appartient, qu'il est le maître de tout et que nous lui appartenons. Si Jésus est Seigneur, c'est que nous sommes esclaves. Or un esclave ne fait pas ce qui lui plait d'une part et d'autre part il recherche les intérêts de son maître.  

 

  1. Comme ambassadeur 

 

 2 corinthiens 5:20 « Nous faisons donc les fonctions d`ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu! »

 

Par ailleurs nous sommes les ambassadeurs du Royaume de Dieu sur terre. Nous sommes affectés ici pour une mission, celle de produire le rayonnement de notre patrie dans notre zone d'influence. Un ambassadeur n'a qu'une seule mission et n'est pas un philanthrope. Toutes ses actions, visent un seul but, rechercher les intérêts de sa nation et celle de son roi. Vous êtes des ambassadeurs de Dieu, vous n'agissez pas pour vos intérêts. Vous n'êtes pas venu dans la circonscription dans laquelle vous êtes pour faire des affaires, vous enrichir, acheter des voitures pour vous même.

 

Votre rôle est de donner une bonne image de votre patrie. Montrer aux citoyens de la zone qui vous est confiée que votre Royaume est un lieu où il fait bon vivre et les inciter par la qualité de votre vie à se faire naturaliser (se convertir).

 

Ainsi, votre richesse, votre excellence dans les études ou dans votre profession ne sont plus des fins en soi mais des moyens. Être riche n'est plus pour vous un objectif à poursuivre, mais un instrument qui vous servira à atteindre votre objectif.

Si vous avez une telle mentalité, vous verrez que les richesses du Royaume convergeront vers vous. En effet si vous l'avez remarqué, vous constaterez que tous les ambassadeurs sont bien mis, dans des voitures de luxe et habitent des maisons impeccables. Qu'elle en est la raison? Simplement parce que la présentation d'un ambassadeur reflète celle de son pays. Ainsi le Seigneur a plus envie que vous que vous réussissiez, mais au préalable vous devez rechercher d'abord ses intérêts.

 

  1. Renoncer à son orgueil 

 

Une autre chose à laquelle nous devons renoncer, c'est à notre moi. Le moi, c’est notre orgueil, notre ego. C'est un élément auquel vous devez renoncer pour voir la gloire de Dieu. Si vous ne renoncez pas à cela, votre orgueil vous empêchera d'entrer dans la plénitude du sacrifice pour Dieu. 

L'orgueil dont nous parlons n’est pas celui qui consiste à mépriser les autres ou à voler la gloire de Dieu. Il s'agit en fait d'avoir de soi une haute estime et de ne pas accepter certaines choses. 

Cet orgueil vous empêchera d'accomplir certaines choses que le Seigneur vous demandera, c'est pourquoi il faut y renoncer.

Pour y arriver, le Seigneur va produire dans votre vie des événements qui vont vous briser. Regardons par exemple la vie de Moïse. Il a été élevé comme un prince d'Egypte. Une personne qui avait le pouvoir de vie ou de mort, une personne révérée. Mais pour en faire une personne humble en vue de la mission qui était la sienne, le Seigneur l'a brisé. Et comment le fit-il? En en faisant un berger. 

Car pour les égyptiens, les bergers leurs sont en abomination. Ils ont horreur de ces personnes et ne peuvent pas prendre un repas  avec eux. C'est d'une telle profession que le prince d'Egypte qu'était Moïse est devenu membre. 

Il existe des choses que vous n'aimez pas et que le Seigneur brisera en vous. Certains n'aiment pas qu'on leur parle durement en public. Le Maître brisera cela en les conduisant auprès de personnes qui les humilieront publiquement. 

Pour la gloire de Dieu, vous devez renoncer à votre ego

 

  1. Renoncer à sa richesse

 

Il y a une chose dans votre vie qui peut ravir la place de Dieu dans votre cœur, c'est l'argent. Le Seigneur lui même reconnaît que mamon, le dieu qui règne sur le domaine des finances peut prendre sa place dans votre cœur. Être riche, n'est pas un péché et l'argent est neutre. Cependant, la cupidité est l'une des racines de tous les maux. Et le Seigneur veut que son peuple ne se rende pas coupable d'idolâtrie. 

Et pour ne pas être attaché à l'argent, le Seigneur veut que nous y renoncions.

 Observez l'histoire du jeune homme riche de Marc 10:19-21. Cet homme avait un grand avenir devant lui. Il serait devenu peut être un grand homme de Dieu, mais malheureusement son attachement à l'argent a été plus fort et l'a empêché d'entrer dans sa destinée totale. 

Si vous êtes attaché à l'argent, vous n'entrerez pas dans la plénitude de votre appel. Et afin que nous n'y soyons pas attaché, il nous est demandé d'offrir notre argent. Offrir est ce qui nous délivre de l'attachement, de la cupidité. 

Comment découvrons que Abraham aime Dieu plus que son fils, c'est qu'en il renonce à lui en le sacrifiant. 

 

 

Conclusion : Le sacrifice se trouve au cœur de la marche chrétienne. Nous devons nous sacrifier afin que le Seigneur puisse être glorifié. Cependant le chemin du sacrifice passe par le renoncement, l’abandon total entre les mains de Dieu.

Décidons de renoncer à nous-mêmes afin que nous soyons des personnes puissamment utilisées par le Seigneur

Laissez-nous un commentaire

Dernier video

Comment bâtir sa foi 1 ?
Comment bâtir sa foi 1 ?

La puissance de l'action de grâce
La puissance de l'action de grâce

L’action de grâce est le fait d’exprimer notre gratitude…


L'importance de la vision
L'importance de la vision

La différence entre un leader et un gestionnaire se trouve…