Annonces
  • Juillet, Mois de notre prospérité financière par la faveur divine Ps 127:2
  • 3 jours de jeûnes : Vendredi, samedi et dimanche, Toutes les semaines de Juillet

Mentalité de prospérité

Prophète Zadi Zozoro

Pour aller plus loin dans cet exposé, voyons ensemble de quoi découle la richesse.  La richesse est une conséquence, elle est un résultat et non une chose que l'on recherche. C'est pourquoi la Bible dit en Mathieu 6:33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

Les biens sont donc des choses qu'on ne doit pas rechercher mais qui sont ajoutées en surplus.  Dans la pensée divine, l'on ne doit pas courir après les biens matériels. Longtemps avant Jésus, Salomon l'avait déclaré quand il écrivit dans Proverbes 23:4 Ne te tourmente pas pour t`enrichir, N`y applique pas ton intelligence. 23:5 Veux-tu poursuivre du regard ce qui va disparaître? Car la richesse se fait des ailes, Et comme l`aigle, elle prend son vol vers les cieux.

Pour le Seigneur, notre quête ne devrait pas être les biens mais le Royaume et la justice de Dieu. Cela peut paraître illogique. C'est pourquoi certaines personnes pensent qu'être riche est un péché. Le Seigneur veut que soyons prospères mais il ne veut pas que nous fassions de l'argent notre objectif.  Les riches pour Dieu ne font pas de l'argent le but de leurs vies. Ils recherchent le Royaume et la Justice de Dieu. 

La raison de cette mentalité est simple. Le Seigneur sait que la richesse d'une personne est une conséquence, elle n'est pas le fruit d'une quête. La richesse est en effet la récompense de la valeur qu'une personne apporte sur le marché. C'est sa rémunération pour les services qu'elle apporte. Ainsi ta richesse est le résultat de ta valeur perçue sur le marché. Comprenant ce fait, il ne s'agit donc pas de chercher la richesse mais d'augmenter sa valeur. Car plus la valeur que tu as augmente, plus ta richesse augmentera en proportion.

Après cette observation, analysons la première différence entre les riches et les pauvres.

  1. Les riches voient les problèmes comme des opportunités 

La vie de toute personne est jonchée de problèmes, de défis qui constituent des montagnes sur leurs chemins. La présence de ces montagnes ne constitue pas en elle même une menace. L'échec d'une personne n'est pas lié à la présence des montagnes. Cependant la vie d'une personne est déterminée par son interprétation des montagnes qu'il voit dans sa vie. Les problèmes que nous voyons dans la société peuvent nous permettre la Réussite aussi bien que l'échec. La façon d'appréhender ces défis oriente la vie de chacun. Les pauvres voient ces obstacles comme des blocages à leurs vies. Ils les perçoivent comme une limite, une menace pour leurs vies. 

Toute la différence se trouve là. Pour les pauvres, les montagnes sont des problèmes, pour les riches elles représentent des opportunités. C'est la même chose qu'ils voient mais ils lui donnent des noms différents. 

Parce que les pauvres appréhendent les montagnes comme des obstacles, ils sont détruits par celles-ci. Or les riches voient les montagnes comme des faveurs, des escaliers vers la gloire. 

En effet, solutionner un problème augmente ta valeur et ton utilité et par conséquent ta richesse potentielle. Les exemples bibliques et contemporains sont légions. Joseph a acquis une position élevée par un problème. Daniel est devenu la troisième personne du royaume de Babylone à cause d'un problème. Tout problème qui te fait face ou qui s'oppose à des personnes cache en lui ta richesse. Si tu penses ainsi, tu réussiras. Honda est devenu riche parce qu'il a compris ce fait et les constructeurs japonais d'automobile avec lui. En effet, il arriva un moment où le prix du carburant augmenta alors que la richesse des consommateurs diminuait. C'est à ce moment que Honda conçu des voitures qui ne consommait pas assez de carburant et qui étaient moins chère que celles des américains. 

Il y avait un véritable problème qui constituait une menace pour l'économie automobile, Honda, transforma cette montagne en opportunité alors que cela fut un obstacle pour les américains. 

Ta promotion est dans ta valeur. Celle ci se découvre par les solutions que tu apportes. C'est pourquoi les riches se réjouissent des obstacles car ils comprennent que les crises ne sont pas des crises mais des occasions de s'enrichir. Lorsque vous étudierez la Bible, vous comprendrez que les occasions extraordinaires de promotions ne se déroulent pas lorsqu'il y a des temps favorables mais elles se présentent en périodes de crise. 

Quand il n'y a pas de carie, l'on se moque du dentiste. Le dentiste trouve son importance lors de crises dentaires. Il se "réjouit" alors de ce mal car celui ci donne toute sa valeur et par ricochet produit sa richesse.

Quand l'on prend l'histoire de David, nous découvrons une personne pensant comme un riche. En effet, les riches ne sont pas seulement des personnes qui résolvent des problèmes. Non. Ceux sont des personnes qui résolvent des problèmes moyennant une rémunération. Ainsi lorsque David voit Goliath, il pause une question :" Que donnera-t-on à celui qui tuera ce géant" David a su que Goliath représentait une opportunité. Il a donc échangé son service contre une position. 

La richesse est donc un résultat. Elle s'obtient en récompense à une solution apportée. C'est pour quoi il est dit dans les écritures qu'il faut donner pour recevoir. La Réception est déclenchée par le don. L'on n'obtient rien gratuitement. Seuls les pauvres et les voleurs pensent qu'on peut recevoir sans donner.

Si aujourd'hui nous adorons le Seigneur c'est parce que le Seigneur a été un apporteur de solutions. Dieu nous est présenté dans la Bible comme un Dieu qui est le premier à donner. Lorsqu'il vit les problèmes sur la terre, il y vit une opportunité. Une occasion de recevoir ce qu'il ne peut pas se donner à lui même, c'est à dire l'adoration. 

Le péché a été également une occasion pour lui d'avoir des fils. Au lieu de voir la trahison de l'homme, Dieu a vu l'occasion d'avoir une famille royale de fils et de filles à son image.

  1. Les riches pensent d'abord à donner, les pauvres pensent d'abord à recevoir 


Lorsqu'un riche voit une personne, il pense d'abord à ce qu'il peut lui apporter. Il réfléchit à la manière dont il peut résoudre son problème. Le riche réfléchit comme un solutionner de problème. Il se positionne comme une solution aux problèmes des autres. A contrario, le pauvre se présente comme une personne qui a besoin d'être aidé. Il recherche ce que l'autre peut donner. Le pauvre cherche une entreprise qui peut l'employer. Il recherche la personne qui peut lui faire du bien. Le riche lui cherche une entreprise qu'il pourra aider. Une entreprise qui fera une très bonne affaire en prenant ses services. Ces deux personnes veulent du travail, mais l'une sera riche tandis que l'autre demeurera pauvre. Le pauvre travaillera avec peur et fera tous ce qu'on lui dira parce qu'il se sent incapable d'avoir mieux et pense qu'il ne mérite pas ce qu'il a. Le riche par contre sait qu'il a de la valeur et que l'on a besoin de ses services, aussi il travaille avec confiance et sans craintes. 

Les riches dominent tandis que les pauvres sont dominés. Le riche étant donné qu'il donne est au dessus du pauvre qui ne fait que recevoir. C'est ce que nous apprend Proverbes 22:7 Le riche domine sur les pauvres, Et celui qui emprunte est l`esclave de celui qui prête.

Les riches sont des apporteurs de solutions, les pauvres des apporteurs de problèmes. 


  1. Les riches sont responsables, les pauvres sont  irresponsables 

L'une des principales causes d'échec dans la vie et par conséquent de pauvreté, c'est l'irresponsabilité. Être irresponsable c'est le fait qu'une personne n'assume pas ses actes. Ainsi l'on parle de parents irresponsables lorsqu'ils n'assument pas leurs responsabilités vis à vis de leurs enfants par exemple. On les traite d'inconscients. 

Ce comportement est l'une des causes de l'échec de beaucoup de personnes. En effet Outre le fait d'assumer ses devoirs la responsabilité consiste également à reconnaître nos actes dans ce qui nous arrive. Il s'agit de reconnaître et d'assumer ses actes. 

En effet notre vie est le résultat de nos actions. Nous sommes responsables devant Dieu de tous ce qui nous arrive. Or certains estiment qu'ils ne sont pas responsables de ce qui leurs arrivent et que leurs situations est le fait de l'Etat, de leurs patrons, de la crise. Tout le monde est responsable de ce qui leur arrive. Tout le monde sauf eux. Or d'une part ce qu'ils disent est faut mais plus grave encore, ils donnent les rênes de leurs vies aux autres.

Ainsi si leurs vies doit changer, il faudrait que les autres changent car ces derniers sont ceux qui vous font échouer. Or il est plus difficile de changer les autres que de se changer.

L'irresponsabilité a été l'une des causes de la chute d’Adam. Quand il a péché, il n'a pas cherché la cause, mais il l'a la responsabilité à Dieu et à Eve. Le faisant il donnait le droit aux autres de le conduire et de déterminer ses résultats dans la vie.  

Or lorsqu'une personne est responsable, elle comprend qu'elle est l'architecte de sa vie par ses choix, ses décisions et sa manière de penser. Ainsi, au lieu de se pencher sur l'extérieur et de vouloir changer les autres, ce qui serait peine perdue, le riche change sa vie et par conséquent continue à grandir et du fait de la loi des correspondances améliore la qualité de sa vie. 

L'irresponsabilité peut s'exprimer par trois moyens que nous étudierons en détails.

  1. Le blâme 

L'une des manières dont les irresponsables se comportent c'est de blâmer les autres. Ils estiment que les autres sont ceux qui sont la cause de leurs échecs. L'épouse estime que si son couple est détruit, c'est de la faute de son mari. Des personnes trahies se sentent victimes des agissements des autres. Or en réalité nous avons notre part de responsabilité. Nous avons par la puissance divine de la prière et de notre autorité le pouvoir de changer les choses.

  1. La justification 

La justification devient le deuxième moyen d'expression de la mentalité des personnes qui ne sont pas responsables. Nous expliquons et trouvons des situations atténuantes pour nos actions. L’idée consiste à montrer que nous n'avions pas le choix de poser un tel acte. Or dès le moment où nous donnons le contrôle de nos vies aux autres, nous ne pouvons plus arriver au sommet car aucune personne n'arrive par hasard au sommet d'une montagne.

Par ailleurs aimer se justifier est un indice d’orgueil. Il s’agit de la forme d’orgueil qui estime que nous sommes tellement extraordinaires que nous ne pouvons pas échouer. Il faut donc à notre échec trouver un coupable, un responsable. Se justifier répond au fait de se dédouaner et de garder intact l’image que nous avons de nous.

Or si au lieu de se justifier, d'accuser les autres, l'on cherchait les raisons internes qui nous ont fait chuter et travaillions à nous améliorer, nous deviendrons plus performant et par conséquent plus prospère.

  1. La plainte

En dernier point de la mentalité de victime, c'est la plainte. Les personnes irresponsables aiment beaucoup se plaindre et le faisant elles recherchent l'attention et la sympathie des autres. Se plaindre constamment bloque ta vie et te rend pauvre. Les riches ne se plaignent pas. Les riches ne font pas pitié, ils donnent envie.

Le fait que tu fasses pitié est un signe que tu es pauvre. Il n'y a jamais existé de riche qui fasse pitié. Dans le domaine des finances au contraire, l'on envie les riches. Par conséquent celui qui recherche la pitié des autres s'attire la pauvreté.

  1. Les riches pensent et rêvent grand, les pauvres pensent et rêvent petit

2 Rois 4:1 Une femme d`entre les femmes des fils des prophètes cria à Élisée, en disant: Ton serviteur mon mari est mort, et tu sais que ton serviteur craignait l`Éternel; or le créancier est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves. 4:2 Élisée lui dit: Que puis-je faire pour toi? Dis-moi, qu`as-tu à la maison? Elle répondit: Ta servante n`a rien du tout à la maison qu`un vase d`huile. 4:3 Et il dit: Va demander au dehors des vases chez tous tes voisins, des vases vides, et n`en demande pas un petit nombre.

Dans le texte que nous venons de lire, une femme avait des problèmes financiers, et le prophète Élisée a opéré par l'action divine un miracle. Mais le point ici c'est que la prospérité de cette dame a été limitée non par Dieu mais par sa vision. Les riches ont une particularité, ils voient grands, ils aspirent et désirent de grandes choses. Ils désirent influencer un plus grand nombre de personnes alors que les pauvres se contentent de petites choses. Ils réfléchissent à l'échelle de leurs familles, quartier ou ville. 

Deux personnes peuvent avoir les mêmes talents. L'un va désirer par son entreprise gagner la clientèle de sa ville alors que l'autre recherchera à toucher le monde. De ces deux personnes, dans les années qui suivront, l'une sera immensément riche alors que l'autre aura le nécessaire pour subvenir à ses besoins. Ce qui les a différenciés, n'est pas le talent, les opportunités mais le marché visé par chacune. 

Le Seigneur te donnera un territoire, mais sa superficie dépendra de toi. Dieu te donnera le domaine dans lequel tu opéreras, mais la dimension de ton impact n'est pas de son ressort, cela dépend de toi. 

Quand nous lisons le Psaumes 2: 8 où il dit "Demande-moi, et je te donnerai les nations pour héritage, et, pour ta possession, les bouts de la terre;"

La taille de l'héritage dépend de l'homme qui doit demander à Dieu. Par exemple Élisée a déterminé la taille de son onction, et sa "richesse" en a découlé. 

Le riche cherchera à être premier, le pauvre à ne pas être dernier. Ce n’est pas leurs qualités qui vont faire la différence, mais leurs ambitions.

Or le point est que leurs attentes vont faire une grande différence dans leurs résultats. En effet, lorsqu'une personne vise un objectif, elle passe par le principe de la planification énoncé par Jésus en Luc 14:28 Car, lequel de vous, s`il veut bâtir une tour, ne s`assied d`abord pour calculer la dépense et voir s`il a de quoi la terminer,

Donc la vision de chacun lui révèle après planification dont elle a besoin pour son accomplissement. Or comme celui qui a une mentalité de riche vise haut et rêve grand, il aura besoin de plus de ressources. Ainsi il s'obligera à travailler plus,  être plus performant et ainsi il atteindra des niveaux insoupçonnés d'excellences auxquels le pauvre n'arrivera pas. 

Ces capacités n'étaient pas hors de lui. Elles étaient cachées en lui mais ses objectifs élevés l'ont obligé à faire ressortir les trésors enfouis en lui.

Conclusion : nous avons débuté de façon pratique la manière de penser des personnes prospères. Dans cette première partie, il a été mis l’accent sur quatre caractéristiques communes aux personnes qui prospèrent dans leurs vies.

Etre riche est avant tout un état d’esprit. La création des richesses et leurs  gestions viennent en second plan. Ainsi si tu n’as pas un mental de gagnant, tu ne gagneras pas. Commence alors à imiter la manière d’agir des vainqueurs. Nous continuerons notre série en traitant dans le prochain enseignement  l’importance du temps dans la mentalité des riches.

Laissez-nous un commentaire

Dernier video

Comment bâtir sa foi 1 ?
Comment bâtir sa foi 1 ?

La puissance de l'action de grâce
La puissance de l'action de grâce

L’action de grâce est le fait d’exprimer notre gratitude…


L'importance de la vision
L'importance de la vision

La différence entre un leader et un gestionnaire se trouve…