Annonces
  • Juillet, Mois de notre prospérité financière par la faveur divine Ps 127:2
  • 3 jours de jeûnes : Vendredi, samedi et dimanche, Toutes les semaines de Juillet

Mentalité de prospérité, le travail

Prophète Zadi Zozoro

 Mathieu 25:15 "Il donna cinq talents à l`un, deux à l`autre, et un au troisième, à

chacun selon sa capacité, et il partit. 25:16 Aussitôt celui qui avait reçu les cinq

talents s`en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents."

Le deuxième aspect de la mentalité des riches que nous apercevons dans ce texte

c'est la diligence.

Les riches sont des personnes qui travaillent dur et qui aiment

travailler. Le travail est l'une des clés de la prospérité comme le dit Proverbes 10:4

"Celui qui agit d`une main lâche s`appauvrit, Mais la main des diligents

enrichit." Ou encore Proverbes 21:5 "Les projets de l`homme diligent ne

mènent qu`à l`abondance, Mais celui qui agit avec précipitation n`arrive qu`à la

disette."

Des statistiques ont montré que les hommes riches travaillent en moyenne 12 heures

par jours au minimum.

La réussite dans n'importe quel domaine nécessite un travail acharné. Ceux qui

dorment et remettent au lendemain ce qu'ils peuvent faire aujourd'hui ne

prospéreront pas. Les riches pensent à travailler, les pauvres à se reposer. 

Une étude menées par des psychologues dans le livre "outlier" de Malcolm Gladwell

à montré qu'il faut 10000 heures de pratiques dans un domaine pour arriver au

niveau d'expert.

Or comme nous l'avons signifié précédemment, la richesse d'une personne est

proportionnelle à sa valeur perçue. Ainsi celui qui est un expert sera mieux rémunéré

que la personne qui ne l’est pas. 

L'importance du travail 

Certaines personnes n'aiment pas travailler or la diligence est très importante. Nous

en parlerons ci dessous en trois points. 

Les personnes ayant une mentalité de pauvreté n'aiment pas le travail.

1. Travailler est un commandement 

Le travail n'est pas une option c'est une obligation. Dieu l'a institué comme un

commandement qui est inscrit dans sa Parole. C'est pourquoi celui qui n’aime pas

travailler, c'est-à- dire le paresseux, pèche contre Dieu.

Paul traite ces personnes de désordonnées dans 2 Thessaloniciens 3:11 quand il

écrit "Nous apprenons, cependant, qu'il y en a parmi vous quelques-uns qui

vivent dans le désordre, qui ne travaillent pas, mais qui s'occupent de futilités."

Donc ne pas travailler c'est être désordonné pour Dieu. Le mot désordre signifie

manque d'ordre, de priorité. 

Celui qui ne travaille pas et qui s’occupe de futilité, viole la loi des priorités. 

2. Le travail est indispensable pour l'homme.

La Bible en son premier verset nous présente Dieu comme un travailleur. En outre la

première chose que l'homme fait après  sa création est de travailler. Cela est dû au

fait que le travail  fait partie de la nature humaine. L'homme est en effet conçu pour

travailler. C'est pourquoi celui qui est inactif peut se trouver malade car son corps est

conçu pour travailler. 

Paresser, être inactif est anormal. Le corps à besoin de travailler aussi bien que

l'esprit.

3. Travailler est un acte d'adoration 

Travailler n'est pas un acte fortuit, bien au contraire c'est un acte d'adoration. Le

Seigneur ne donne pas le travail pour nous détruire mais afin que nous manifestions

notre amour pour lui. Travailler est pour nous une forme de culte que nous rendons à

notre Dieu, c'est le fait pour nous de prendre soin et de développer le jardin qu'il nous

a donné. 

Lisons le passage suivant Genèse 2:15 "L`Éternel Dieu prit l`homme, et le plaça

dans le jardin d`Éden pour le cultiver et pour le garder."

Dieu a mis l'homme dans le jardin pour deux choses : le cultiver et le garder. Le mot

cultiver est très lourd de sens.

En effet c'est le mot hébreu "abad" qui est traduit ici par cultiver. Or dans le texte

de Exode 23: 25 "Vous servirez l'Eternel, votre Dieu, et il bénira votre pain et

votre eau. J'éloignerai la maladie du milieu de toi" le mot traduit par « servirez »

c'est encore le mot « abad ». Ainsi on comprend que le travail est un culte que nous

rendons à Dieu. C'est l'expression de notre adoration.

Les lévites servaient Dieu dans le temple mais le reste du peuple dans ses tâches

quotidiennes servaient également l'Eternel. C'est la raison pour laquelle il faut bien

faire son travail. Car au delà de notre supérieur ou de notre employeur que nous

voyons, notre véritable employeur c'est Dieu aussi nous devons bien travailler. On

comprend alors le sens des paroles de Paul dans colossiens 3 :"22Esclaves,

obéissez en tout à vos maîtres terrestres, et pas seulement sous leurs yeux,

comme le feraient des êtres désireux de plaire aux hommes, mais avec

sincérité de cœur, dans la crainte de Dieu. 23Tout ce que vous faites, faites-le

de tout votre cœur, comme pour le Seigneur et non pour des

hommes, 24sachant que vous recevrez du Seigneur un héritage pour

récompense. [En effet,]le Seigneur que vous servez, c'est Christ. 25Mais celui

qui agit injustement recevra le salaire de son injustice, et il n'y a pas de

favoritisme." 

Notre véritable maître c'est Jesus. Travaillons bien même si l'on ne le reconnais pas

car en réalité notre employeur c'est Jesus

Les bienfaits du travail

a. Le travail permet la célébration 

Si Dieu est loué aujourd'hui c'est parce qu'il a travaillé et construit ce monde. Le

Seigneur est certes Dieu mais s’il n'avait pas créé le monde il resterait seul et

personne ne le célébrerait. 

L'on célèbre les personnes qui ont fait des exploits. L'histoire de l'humanité est

remplie de louanges faites aux personnes qui ont impacté positivement leurs

générations. Mais ils n'ont pas pu faire ces choses seulement par la force de leur

génie mais du fait de leur travail. 

Les personnes diligentes sont honorées et les paresseux sont méprisés 

b. Le travail permet de déployer le potentiel que tu as

En chaque homme se cache un génie. Mais ce génie est libéré par le travail acharné.

L'on pense souvent que les génies sont des personnes qui font les exploits

facilement. Il n'y a rien de plus loin de la réalité. Les génies sont des personnes

douées dans un domaine et qui ont travaillé avec diligence pour libérer leurs dons.

Le travail est un moyen qui permet de libérer le potentiel caché en une personne.

C'est comme si il avait une membrane qui emprisonnait les capacités et c'est à force

de travail que celle ci se déchire. 

Le monde par exemple était en Dieu. L'humanité était caché en lui mais c'est son

travail l'a fait sortir. 

Le travail donne naissance à la destinée. Plusieurs personnes ont des dons

extraordinaires enfouis en elles

Mais ces choses demeurent inexploitées à cause du manque de travail. Le travail est

un accoucheur de destinée c'est pourquoi on dit d'une femme qui en couche quel est

"en travail" 

Ce point est corroboré par notre texte de Genèse 2:15. Le Seigneur a recommandé

à l'homme de cultiver le jardin. C'est par le travail que nous cultivons, développons

nos dons et talents. C'est en forgeant qu’on devient forgeron

c. Le travail sécurise tes dons 

Outre l'enfantement des dons et talents, le travail permet de sécuriser nos dons

comme le révèle notre texte de Genèse 2 :15. Cela est clair lorsque nous lisons la loi

énoncée par Jésus en Mathieu 25 : "29En effet, on donnera à celui qui a et il sera

dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on enlèvera même ce qu'il a." 

Dans la parabole des talents Jesus conclu par la phrase précédente. Il dit qu'on

enlèvera à celui qui a pour donner à celui qui n'a pas. Mais alors si c'est cela le sens

de sa phrase, il ne devrait pas ôter le talent de celui qui en avait un pour le remettre

à celui qui en avait 10.

Parce que celui qui avait un talent, avait quelque chose, il n'était pas dépourvu de

tout, il avait un talent. Nous comprendrions le sens de cette action s’il avait perdu le

talent. Mais en réalité le sens des paroles de Jesus c'est d'enlever à celui qui a une

chose et qui ne l'a pas utilisé pour la remettre à celui qui utilise ce qu'il a et qui le

multiplie. Il est donc question de retirer à celui qui est improductif pour le remettre au

productif. 

Par exemple si une personne sait faire 20 pompes. Si elle continue chaque jour à

faire 20 pompes, après quelque jours elle passera à 24, 30 et arrivera à 100 parce

qu'elle a travaillé avec ce qu'elle avait et elle l'a augmenté, et parallèlement à cette

qualité, d'autres lui seront accordées.

Mais si elle ne fait pas d'exercice, après un temps donné elle passera de 20 pompes

à 10 et voire 5.

En travaillant donc vous sécurisez vos dons.

d. Le travail permet la domination 

Outre ce dont nous avons parlé, le travail permet également la domination. Ceux qui

travaillent dominent sur les paresseux. Le Seigneur le dit dans Proverbes 12 : 24

« La main des personnes actives dominera, tandis que la main nonchalante

sera astreinte à la corvée. » Cela se démontre dans le monde actuel. 

Les nations riches sont celles qui travaillent le plus et par conséquent dominent sur

les paresseux. 

Nous avons plus tôt indiqué que le travail libère les dons cachés en une personne.

Le travail permet donc à une personne de porter du fruit. Or le fruit c'est le résultat du

travail d'une personne qu'il prête aux autres. Or la Bible dit dans Proverbes 22:7

"Le riche domine sur les pauvres, et celui qui emprunte est l'esclave de celui

qui prête."

C'est la raison pour laquelle les diligents dominent sur les paresseux, car par leur

diligences, ils portent assez de fruit en libérant leurs potentiels. Ces potentiels libérés

sont mis aux services des autres et les conduit à la richesse.

La conception biblique du travail 

Nous avons vu précédemment l'impact du travail. Dans cette partie, nous traiterons

de la conception divine du travail qui est aux antipodes de celles du monde.

Conception humaine 

Le mot travail est issu du latin tripalium et signifie instrument de torture. Pour

l'homme le travail est un instrument utilisé pour le contraindre à la souffrance, à la

torture. C'est la raison pour laquelle l'on voit des personnes qui évitent par tous les

moyens de travailler et qui les lundis traînent les pas pour se rendre à leurs services.

Pour ces personnes, le travail est créé afin de se nourrir et subvenir à ses besoins.

Par conséquent si nous avons assez de richesse il faudrait arrêter de travailler pour

se reposer. C'est pour cette raison qu'on entend des personnes dire que si elles

étaient riches elles arrêteraient de travailler. 

Cette façon de voir le travail jure avec la pensée divine du travail et est un obstacle à

la richesse. 

Opposé à cette conception, nous avons le concept divin du travail. 

Concept divin du travail. 

Définition 

Le Seigneur a une autre définition du travail que nous voyons dans les propos de

Jesus. Lisons Jean 9: 4Il faut que je fasse, tant qu'il fait jour, les œuvres de celui

qui m'a envoyé; la nuit vient où personne ne peut travailler. 

Pour Jesus, travailler c'est faire les œuvres pour lesquelles Dieu l'a envoyé.

Travailler c'est donc découvrir et accomplir le but de sa vie. 

On constate alors qu'il y a le boulot et le travail. Le boulot étant ce que nous faisons

pour avoir un salaire et le travail ce que nous accomplissons par vocation.

Cette différence est très importante parce qu'elle est l'une des clés de la réussite

d’où l'une des clés de la richesse. 

 Travail vs boulot

Nous verrons des différences notables entre celui qui travaille et la personne qui a un

boulot

1. Le bouloteur recherche le gain le travail est motivé par l'amour

 La motivation de la personne qui a un boulot c'est le gain. Celui qui s'accroche à un

boulot et y demeure est mû par le salaire. C'est la raison pour laquelle lorsqu'il

recherche un emploi la principale question qu'il pose c'est le gain que cela lui

rapporte. A contrario, celui qui travaille ne fait pas du gain son objectif principal. Sa

motivation provient de son amour qu'il a pour ce qu'il veut entreprendre. 

Ce type de personnes est embrasé non par l'appât du gain mais par la passion qui le

dévore. 

Or la passion est l'une des conditions de la réussite. C'est en observant ce fait que

Hegel a dit "Rien de grand et de beau n'a jamais été fait sans passion"

les personnes qui réussissent sont des personnes passionnées par leurs métiers.

Elles sont enflammées pour leur vision. C'est ce que Jesus exprime quand il dit par

David en Psaumes 69: 10 " le zèle de ta maison me dévore"

2. Le bouloteur n'aime pas son activité mais son salaire, le travailleur aime son

travail, le salaire est un extra

En second point celui qui a une mentalité de bouloteur n'aime pas son activité mais

le gain que cela lui rapporte. Ainsi il y a deux jours que cet homme aime : le vendredi

soir et le jour de la paie. Cette personne fait tout pour se départir du travail. Or ce

qu'elle ignore c'est que ce type d'attitude n'attire pas la richesse. 

En effet pour exceller dans un domaine il faut l'aimer, le considérer. 

Or celui qui a un boulot ne se consacrera pas à son activité. Il ne pourra pas alors

pas y être performant. Cela fera que sa valeur ne sera pas élevée et sa richesse en

souffrira.

Par contre le travailleur aime ce qu'il fait. Il ne recherche pas le salaire mais la

satisfaction d'une soif qui le tenaille. Il a soif de voir accomplir sa vision. Et comme il

aime son travail, il travaillera tous les jours, car pour lui travailler n'est pas un

supplice mais un délice

3. Les bouloteur à recherchent la sécurité, les travailleurs recherchent

l'expression de leurs rêves. 

Chaque personne qui nait à un travail, mais le drame c'est que plusieurs meurent

dans un boulot sans entrer pleinement dans le travail qui leur est réservé. Le faisant

ainsi elles limitent leurs richesses. 

L'un des principaux pièges qui se dresse sur la route du travail s'est la peur du

lendemain, l'insécurité. Aussi plusieurs personnes hésitent à prendre le risque et

demeurent employées alors que Dieu veut les déployer. Le bouloteur donc ne

prendra pas le risque d'abandonner sa Sécurité actuelle pour se lancer sur le chemin

de sa destinée. Il préférera rester en Égypte afin de ne pas essuyer les réalités du

désert. Or le travailleurs préfère tout perdre pour son rêve. Les grands hommes de la

Bible ont sacrifié leurs Sécurité pour leurs rêves.

Abraham le père de la foi à fait un saut dans l'inconnu lorsqu'il a quitté sa patrie.

Isaac et Jacob ont fait autant. Quand Moïse quittait la maison de son beau père il

s'engageait dans une voie sans issue apparente.

Les personnes comme Ford ont refusé des situations extraordinaires qui pouvaient

tuer leurs rêves. Tous les grands hommes ont découvert leurs travail et ont tout

sacrifié pour cela, c'est pourquoi ils sont devenu riches 

Conclusion : dans ces lignes tu as vu l’importance du travail et son impact dans ta

vie. Il est important que tu découvres le but pour lequel tu es né et que tu t’y

consacre totalement. Ainsi tu pourras éteindre la soif qui est dans to cœur et

prospérer par ailleurs.

Soit diligent

Laissez-nous un commentaire

Dernier video

Comment bâtir sa foi 1 ?
Comment bâtir sa foi 1 ?

Quatre actions diaboliques qui produisent le non accomplissement
Quatre actions diaboliques qui produisent le non accomplissement

Le non accomplissement est causé dans plusieurs cas cas par…


Vaincre l’esprit de non accomplissement suite
Vaincre l’esprit de non accomplissement suite

Nous continuons notre série d’enseignements sur le thème…