Annonces
  • Juillet, Mois de notre prospérité financière par la faveur divine Ps 127:2
  • 3 jours de jeûnes : Vendredi, samedi et dimanche, Toutes les semaines de Juillet

  LE MYSTERE DES SAISON : LA SAISON DE L’ENFANCE

Prophète Zadi Zozoro

Introduction : Nous continuons notre série d’enseignements sur le mystère des saisons. Après les deux messages précédents dans lesquels nous avons traité l’importance des saisons et comment découvrir les signes annonciateurs des saisons. Nous nous pencherons aujourd’hui sur la saison de l’enfance. Comprendre et découvrir les saisons, vous permettra de réussir dans votre vie, c’est pourquoi nous vous invitons à nous suivre dans les lignes suivantes

 

Les deux grands types de saisons.

Dans la suite de notre enseignement, nous expliquerons les différentes saisons et leurs caractéristiques. Il existe en effet deux grands types de saisons : les saisons de la vie et les saisons cycliques.

Les saisons de la vie commencent par la naissance et s’achèvent par la mort. Ce sont des saisons par lesquelles tout ce qui nait passe dans ce monde. A contrario, les saisons cycliques se répètent constamment. Chaque personne passe dans sa vie par une révolution et les mêmes choses se répètent à intervalle régulier.

Par exemple nous avons le cycle de l’eau et du vent  dont parle Salomon.

Pour cette première partie, notre enseignement portera sur les saisons de la vie

 

Les saisons de la vie

 

La vie d’une personne peut être décomposée en trois parties : l’enfance, la jeunesse et la vieillesse. Ces trois phases se retrouvent corroborées par la sagesse divine. Ainsi plusieurs passages des écritures nous le montre.

Nous avons par exemple Joël 2:28  où nous lisons « Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions. »

Ce texte révèle qu’il y a trois types de personnes sur lesquels l’Esprit sera répandu ce sont : les fils et les filles, les vieillards et les jeunes gens. Cette classification se retrouve également dans 1 Jean 2
13 où l’apôtre écrit « Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le malin. Je vous ai écrit, petits enfants, parce que vous avez connu le Père. »

Ainsi tout ce qui nait passe par ces étapes et il est important de discerner l’étape à laquelle nous nous trouvons. Car pour chaque saison de notre vie, le Seigneur attend de nous quelque chose.

Analysons alors ces saisons.

La saison de l’enfance

La saison de l’enfance est la première saison de la vie. Elle est consécutive à notre naissance.

Comment discerner la saison de l’enfance ?

La saison de l’enfance ne se reconnait pas par l’âge ni la taille. Un enfant n’est pas reconnu par son âge ni sa taille. En effet certaines personnes sont plus précoces que d’autres.  Nous avons vu précédemment que l’éléphant est nourrisson jusqu’à quatre ans, alors que le moustique vieillit et meure à 10 jours.

Ainsi votre âge ne prouve pas votre maturité de même que votre taille ni votre force. Un éléphant à sa naissance fait 120 kg alors qu’à 30 kg un chien est déjà mature. Si donc vous observez votre âge ou votre taille pour juger de votre saison vous risquez de vous tromper et de tomber dans l’erreur.

La saison de l’enfance se discerne par la maturité. Le stade de la maturité c’est lorsqu’une personne ou une organisation ou encore une chose a atteint son plein potentiel. La maturité c’est le stade où l’on est mûr et on le démontre par le fruit que l’on donne.

L’enfance se caractérise donc par l’immaturité qui se constate dans la mentalité. Paul nous dit en 1 Corinthiens 13 : 11 «Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant ; lorsque je suis devenu homme, j’ai fait disparaitre tout ce qui était de l’enfant  ». Ainsi l’enfant se dévoile dans la manière de parler, de penser et de raisonner. En effet quand une personne parle, son âge mental est découvert. Les propos d’une personne enfant tournent autour d’elle, elle ne sait que demander et non offrir. Pour l’enfant tout tourne autour de lui.

Le stade de l’enfance est celui où l’on ne porte pas du fruit mais en consomme au contraire. C’est un stade de dépendance total des parents. Donc si votre entreprise a besoin de votre présence pour progresser, vous êtes au stade de l’enfance. Si votre ministère ne survit pas à votre décès, cela prouve qu’il n’a jamais mûri. Il est en effet normal qu’aux premiers stades de votre organisation, celle-ci ait besoin de votre présence. Cependant, il faudrait qu’elle arrive à maturation afin qu’elle puisse se passer de vous et vous survivre. Tant que vous n’êtes pas arrivé à ce stade, vous ne pourrez pas vous reposer. C’est la raison pour laquelle vous devez former des personnes qui prendront la relève. Car comprenez qu’un véritable leader n’est pas celui qui est indispensable mais celui qui sait se rendre « non indispensable »

La deuxième chose que nous mettrons en lumière relativement au comportement de l’enfant c’est qu’il a une mentalité d’homme, il est charnel. Ecoutons l’apôtre Paul qui nous en parle dans 1 corinthiens 3 : 1 « Pour moi, frères, ce n'est pas comme à des hommes spirituels que j'ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. 2 Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, 3 parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l'homme ? 4 Quand l'un dit : Moi, je suis de Paul ! Et un autre : Moi, d'Apollos ! n'êtes-vous pas des hommes ? »

Pour le Seigneur, les divisions, les colères et autre crises sont le signe de l’enfance. Vivre de façon charnel prouve notre enfance. Celui qui est incapable de pardonner et qui est constamment jaloux est un enfant.

En nous appuyant sur cette parole, nous constatons que beaucoup de nos églises où se déroulent des luttes pour savoir qui est le plus oint, le meilleur enseignant, sont des enfants. Et que dire des pays africains dans lesquels tous sont en accord sur leurs désaccords ?

Comment agir dans l’enfance ?

La saison de l’enfance est l’une des saisons les plus importantes de la vie. Rater cette saison c’est courir un grand risque de retard voire d’échec dans sa vie. En effet la saison de l’enfance est celle de la préparation de notre destinée. C’est dans l’enfance que les leaders de demain sont préparés. L’enfance est l’antichambre de la grandeur. Toute grande réussite est cachée dans la préparation qui la précède. La réussite n’est que le résultat de la préparation qui l’a enfanté. En effet la réussite peut se résumer selon la formule suivante : préparation + opportunité. Rater donc sa préparation revient à échouer lamentablement.

L’on voit souvent les athlètes olympiques battre des records et faire des exploits sur les stades. Mais ce que l’on ignore, c’est que les quelques secondes qu’ils passent sur les pistes sont le reflet de quatre années de préparation d’au moins huit heures de travail par jour et cela, six jours par semaine. Bien se préparer c’est être prêt à réussir. C’est la raison pour laquelle notre Dieu dit en Esaïe 60 : 1 « Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, et la gloire de l’Eternel se lève sur toi » En vue de la gloire qui vient, l’enfant de Dieu doit se préparer en se levant et en étant  éclairé.

On voit par les points précédents que la préparation est fondamentale dans la réussite. Or l’enfance est le lieu de la préparation. C’est pendant votre enfance que vous vous préparez à la vie que vous allez mener. C’est dans cette phase que vous rechercher les principes directeurs de votre destinée.

Il s’en suit que mal négocier son enfance est terrible. Préparer votre avenir dans l’enfance de votre carrière. Ne commettez pas le péché de Guehazi qui dans son enfance a recherché la richesse au lieu des clés pour être un grand prophète. Lisez bien le reproche qu’Elisée lui fait. Outre le fait que Guehazi a mentit, en 2 Rois 5 : 26 le prophète lui pose la question suivante : « est-ce le temps de prendre de l’argent… »

Prendre alors de l’argent, ou vouloir s’enrichir dans une saison d’enfance peut occasionner la lèpre sur son ministère et sa destinée. Par exemple, Steven Spielberg, le grand réalisateur de cinéma dans les débuts de sa carrière, était payé à deux fois rien. Il voulait même travailler gratuitement juste pour acquérir la connaissance.

Salomon nous dit la même chose dans Proverbes 20 : 21 « L’héritage acquis avec hâte au commencement, ne sera pas béni à la fin » (version Darby). Dans notre texte nous voyons que l’héritage est sien mais la malédiction vient du fait qu’il est acquis au commencement dans la saison de l’enfance. Une chose peut être votre mais si vous l’acquérez dans votre saison d’enfance vous en souffrirez car la Bible nous enseigne que l’héritage s’acquiert dans la phase de la maturité selon Galates 4 : 1

Etant donné que la saison de l’enfance est le stade de la préparation, c’est donc dans cette époque que l’on pose les bases de la vie.

Quand on regarde un édifice, sa stabilité provient de ce que l’on ne voit pas ; elle provient de sa base. Votre base dans la vie déterminera votre stabilité. Ainsi dans votre enfance qui est le lieu de formation des fondations, vous devez prendre le temps de travailler à ce qui est important.

Nous pouvons définir les bases comme les fondamentaux d’une discipline. Si vous prenez par exemple la langue française, l’alphabet en constitue l’une des bases. Toute lettre lue ou écrite se base sur l’alphabet. Ne pas connaitre l’alphabet nous empêchera de lire et d’écrire. De même la musique est basée sur 7 notes qui en sont le socle. Toute musique est une combinaison de ces notes de même que tout discours en français repose sur les 26 lettres de l’alphabet. Il est possible de bien chanter sans connaitre le solfège. Mais celui qui veut faire une carrière musicale et y atteindre les sommets doit maitriser les notes.

De mêmes dans le domaine qui est le tien, il existe des bases. Si tu désires y réussir, tu devras maitriser les rudiments.

Dans votre enfance, prenez le temps de grandir et d’apprendre les bases. Ne vous précipitez pas pour vous faire connaitre. Apprenez et vivez votre enfance.

Nous pouvons alors nous demander quels sont les bases dans un domaine ? Voyons ensemble deux éléments qui constituent des rudiments selon la Parole divine

  1. Les principes et lois

Dans la phase de l’enfance, vous devez découvrir et appliquer les lois et principes de votre domaine. Quand il y a une enfant, nous lui révélons les choses à faire et celles qu’il ne faut pas accomplir. Lorsque le Seigneur plaça Adam dans le jardin, il lui donna comme première parole les principes auxquels il devait se soumettre. Même la Bible que nous avons est basée sur les cinq livres de Moïse qui représente la loi. Dans le stade de l’enfance de ton entreprise, de ton ministère, tu dois instaurer les lois et règles de conduite et exiger que l’on s’y soumette. Car si cela n’est pas fait, tu auras une entreprise, un ministère « impoli ». En effet dans les premières années de la vie d’un enfant on lui donne les règles d’obéissance et de savoir vivre. L’enfant  à qui l’on n’a pas exigé cela devient mal élevé et fait honte à ses parents.

Il en est de même pour votre entreprise, votre famille, votre ministère. Il faut de la rigueur et de la sévérité dans la période de l’enfance. Vous devez exiger le respect des principes directeurs de votre organisation car sa survie en dépend. La Bible nous enseigne cela par Salomon dans Proverbes 22 : 6 « Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre ; Et quand il sera grand il ne s’en détournera pas ». Vous devez instruire l’enfant selon la voie qu’i doit suivre. La version Darby rend plus forte le sens de ce passage. Il y est dit « Elève le jeune garçon selon la règle de sa voie ; même lorsqu’il vieillira, il ne s’en détournera pas ».

Parce que des leaders (parents, époux, chefs d’entreprises) n’obéissent pas à ce commandement, ils rencontrent des difficultés dans leurs fonctions.

Lorsque vous débutez une chose, celle-ci est enfant, vous devez instaurer la rigueur et la discipline. Le verset 15 du texte précédent enfonce le clou. Il y est dit «  La folie est attachée au cœur de l’enfant ; la verge de la correction l’éloignera de lui ». La version Crampon rend le mot correction par discipline. Ainsi dans la phase de l’enfance de votre vie ou de votre organisation évertuez vous à appliquer la discipline.

Souvent nous observons des couples qui ont des problèmes parce qu’ils n’ont pas obéit à ce principe. Ils débutent leurs relation et vu que l’homme est en phase de conquête, il accepte tous les caprices de la femme. Mais des problèmes surviennent lorsque la phase de conquête (saison de l’enfance) disparait. En ce moment il veut que la femme change et souvent il la traite de femme qui aime l’argent alors que pour la conquérir il a mit ses moyens en avant. Par peur de la perdre, il n’a pas instauré les règles. Ils ont ignorez la sagesse de la parole suivante « N’épargne pas la correction à l’enfant ; Si tu le frappes de la verge, il ne mourra point » Proverbes 23 : 13

  1. La sagesse

La sagesse est une autre base à avoir dans la saison de l’enfance. Quand nous lisons le récit de l’enfance de Jésus et de Jean Baptiste, nous découvrons que dans leurs enfances, ils ont recherché la sagesse. Lorsque vous êtes dans un domaine, vous devez comprendre que votre sagesse est la base sur laquelle votre élévation s’appuiera. Aussi au lieu de rechercher la réussite, la renommée, recherchez la source qui la produit : la sagesse.

Jésus notre Seigneur est notre modèle dans ce domaine a douze ans, au lieu de suivre ses parents et de marcher comme les jeunes de son âge, il était au temple posant des questions aux experts de son domaine. 

Nous faisons un triste constat dans l’Eglise de Dieu c’est que dans leurs enfances, certains serviteurs de Dieu au lieu de rechercher la sagesse et la Parole se focalise sur la manifestation du Saint Esprit et les dons. En agissant ainsi, quoi que bien intentionnés, ces serviteurs ratent leurs saisons de l’enfance, et limitent l’impact de leurs ministères. En effet, la sagesse acquise dans la première phase de votre vie, vous rend ferme pour tenir face aux adversités.

La sagesse peut se définir comme la découverte des principes et leur application. C’est le savoir faire. Vous ne pouvez pas réussir dans un domaine si vous en ignorez les clés de la réussite. La différence entre une personne qui réussit et une autre qui échoue se situe au niveau de la connaissance. Celui qui réussit connait des choses que les perdants ne connaissent pas. C’est la raison pour laquelle avant de démarrer une chose, il faut au préalable rechercher les clés qui permettent d’y exceller. En le faisant on s’évite des pertes de temps inutiles. C’est dans votre enfance que vous découvrez ces lois et les intégrez dans votre vie.

C’est la raison pour laquelle vous devez dans votre enfance avoir des mentors qui vous aider.

Un mentor est une personne qui a pour mission de vous conférer la connaissance, de faire éclater le potentiel qui sommeil en vous. Il a un  rôle de formation et d’encadrement.  Par l’enseignement de ces personnes qui ont réussi dans ton domaine, tu acquiers la sagesse en t’inspirant de leurs erreurs et succès. En effet il est sage de tirer leçon de nos erreurs, mais il est encore plus sage de tirer leçon de celle des autres. Tes mentors de feront acquérir la connaissance et t’épargneront des erreurs.

Une erreur qui est faite c’est que plusieurs dans le choix d’un mentor prennent comme critère l’argent. Elles recherchent des personnes riches espérant qu’ainsi leurs mentors riches leurs offrirons des richesses. C’est une erreur grave que font ces personnes. Elles ne savent pas que la richesse est un produit et une  cause. La richesse est le résultat de la valeur, de l’impact que nous avons. Ainsi au lieu de rechercher de la richesse, il faut courir après la valeur. Or la sagesse est ce qui vous donne de la valeur. C’est pourquoi un mentor sage et pauvre est préférable à un mentor riche et ignorant.

Joël 2 : 28 « Après cela, je répandrai mon Esprit sur toute chair ; Vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes et vos jeunes gens des visions »

Nous connaissons ce passage, qui parle de la pentecôte. Mais outre cet aspect, il cache un principe important sur les saisons de la vie. Dans notre texte le prophète dit que les vieillards auront des songes et les jeunes gens des visions. Est-ce à dire que les enfants n’ont pas de songe ? bien sûr que non, car nous avons des enfants qui ont des songes. Ce dont le prophète parle dans ce passage c’est des saisons de la vie.

Ainsi par l’action de l’Esprit, dans votre saison de l’enfance vous devez prophétiser et quand vous serez jeune, il vous conféra la vision de votre destinée. Dieu veut vous dire que lorsque votre mariage, ministère, entreprise est enfant, vous devez prophétiser sur elle. La prophétie consiste à parler de la part de Dieu. Il ne s’agit pas seulement d’annoncer le future mais également elle a un volet de créer le future que vous désirez comme ce fut le cas d’Ezéchiel avec les ossements.

Donc quand vous êtes dans l’enfance, vous devez utiliser votre bouche pour parler de votre futur. De la réussite que vous aurez, de l’impact que vous ferez. En regardant les enfants naturels, vous découvrirez qu’ils appliquent inconsciemment ce principe. Un enfant normal en effet, qui n’a pas été brimé, vous dira qu’il sera un grand dans un domaine ou un autre. C’est le stade du rêve et des paroles audacieuses. Ne freinez pas votre imagination, parlez et prophétisez sur votre vie. A douze ans Jésus a prophétisé qu’il est venu accomplir les œuvres de son Père, toi aussi dit ce que Dieu a dit de toi.

 

Conclusion

 

Dans les lignes précédentes, nous avons tenté d’aborder la première saison de la vie, celle de l’enfance. C’est une phase très importante pour votre futur car elle est la période des fondements. Vous avez découvert trois principes à appliquer dans cette période. Nous espérons que cet enseignement vous a édifié.

Veuillez rester connecté en vous inscrivant à la newsletter pour avoir toutes les informations conernant nos programmes et les nouveaux articles postés

 

Laissez-nous un commentaire

Odoudou Florence
Odoudou Florence 14/10/2016 à 10:26:54

Merci pour votre enseignement qui m'a beaucoup édifié. Soyez béni


Dernier video

Comment bâtir sa foi 1 ?
Comment bâtir sa foi 1 ?

L'importance des connexions divines
L'importance des connexions divines

Le Seigneur nous a appelé à régner, à avoir un impact positif…


La puissance de l'action de grâce
La puissance de l'action de grâce

L’action de grâce est le fait d’exprimer notre gratitude…