Annonces
  • Juillet, Mois de notre prospérité financière par la faveur divine Ps 127:2
  • 3 jours de jeûnes : Vendredi, samedi et dimanche, Toutes les semaines de Juillet

La fidélité dans les richesses financières

Prophète Zadi Zozoro

Nous continuons notre étude sur la fidélité . Dans cette série d'enseignement sur la fidélité, nous avons montré que la gestion des biens que nous auront demain est fonction de la fidélité dans la gestion des choses que le Seigneur nous confie aujourd'hui. Etre fidèle est donc un point important et capital pour notre avenir.

Dans l'enseignement de ce jour, nous traiterons de la gestion des richesses financières et mettrons en évidence leurs incidence sur notre avenir. vous aprendrez comment bien gérer "votre" argent selon le Seigneur

 

Pour ce faire, notre texte d'étude est celui de Luc 16. 

Lisons le texte ci-dessous 

 

Luc "16:1 Jésus dit aussi à ses disciples: Un homme riche avait un économe, qui lui fut dénoncé comme dissipant ses biens. 16:2 Il l`appela, et lui dit: Qu`est-ce que j`entends dire de toi? Rends compte de ton administration, car tu ne pourras plus administrer mes biens. 16:3 L`économe dit en lui-même: Que ferai-je, puisque mon maître m`ôte l`administration de ses biens? Travailler à la terre? je ne le puis. Mendier? j`en ai honte. 16:4 Je sais ce que je ferai, pour qu`il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons quand je serai destitué de mon emploi. 16:5 Et, faisant venir chacun des débiteurs de son maître, il dit au premier: Combien dois-tu à mon maître? 16:6 Cent mesures d`huile, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, assieds-toi vite, et écris cinquante. 16:7 Il dit ensuite à un autre: Et toi, combien dois-tu? Cent mesures de blé, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, et écris quatre-vingts. 16:8 Le maître loua l`économe infidèle de ce qu`il avait agi prudemment. Car les enfants de ce siècle sont plus prudents à l`égard de leurs semblables que ne le sont les enfants de lumière. 16:9 Et moi, je vous dis: Faites-vous des amis avec les richesses injustes, pour qu`ils vous reçoivent dans les tabernacles éternels, quand elles viendront à vous manquer. 16:10 Celui qui est fidèle dans les moindres choses l`est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l`est aussi dans les grandes. 16:11 Si donc vous n`avez pas été fidèle dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables? 16:12 Et si vous n`avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous? 16:13 Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l`un et aimera l`autre; ou il s`attachera à l`un et méprisera l`autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon."

 

Ce texte nous révèle un principe important sur la fidélité. En effet notre Seigneur nous informe au verset 11 que la fidélité dans les richesses injustes nous donne accès aux richesses véritables. 

 

Définitions : les richesses injustes ne sont pas les mauvaises richesses. Le mot injuste dans notre texte fait référence aux richesses de faible importance. Le Seigneur nous met en lumière ici deux types de richesses: les richesses véritables et les richesses "non véritables". 

 

Nous comprenons donc de ce texte qu'il existe deux types de richesses qui sont les richesses matérielles et les véritables richesses qui sont les richesses spirituelles. 

 

Implication du texte 

 

  1. Nous sommes des gérants des biens divins 

 

La première implication du texte c'est que nous ne sommes pas des seigneurs mais des sujets. Cela signifie que nous ne possédons rien mais que tout ce que nous avons n'est pas à nous mais à Dieu. 

Le principe de l'intendance est très capital. En effet si nous pensons que ce que nous avons nous appartient et que nous le gérons comme nos propres biens, nous nous comportons comme des voleurs et courons le risque d'être dépossédé. 

 

David a compris cette vérité lorsque nous lisons le texte suivant 

1 Chroniques 29:10-19

"10 David bénit l’Éternel en présence de toute l'assemblée. Il dit: Béni sois- tu, d'éternité en éternité, Eternel, Dieu de notre père Israël. 11 A toi, Éternel, la grandeur, la force et la magnificence, l'éternité et la gloire, car tout ce qui est au ciel et sur la terre t'appartient; à toi, Éternel, le règne, car tu t'élèves souverainement au- dessus de tout! 12 C'est de toi que viennent la richesse et la gloire, c'est toi qui domines sur tout, c'est dans ta main que sont la force et la puissance, et c'est ta main qui a le pouvoir d'agrandir et d'affermir toutes choses. 13 Maintenant, ô notre Dieu, nous te louons, et nous célébrons ton nom glorieux. 14 Car qui suis- je et qui est mon peuple, pour que nous puissions te faire volontairement ces offrandes? Tout vient de toi, et nous recevons de ta main ce que nous t'offrons. 15 Nous sommes devant toi des étrangers et des habitants, comme tous nos pères; nos jours sur la terre sont comme l'ombre, et il n'y a point d'espérance. 16 Eternel, notre Dieu, c'est de ta main que viennent toutes ces richesses que nous avons préparées pour te bâtir une maison, à toi, à ton saint nom, et c'est à toi que tout appartient. 17 Je sais, ô mon Dieu, que tu sondes le cœur, et que tu aimes la droiture; aussi je t'ai fait toutes ces offrandes volontaires dans la droiture de mon cœur, et j'ai vu maintenant avec joie ton peuple qui se trouve ici t'offrir volontairement ses dons. 18 Eternel, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, nos pères, maintiens à toujours dans le cœur de ton peuple ces dispositions et ces pensées, et affermis son cœur en toi. 19 Donne à mon fils Salomon un cœur dévoué à l'observation de tes commandements, de tes préceptes et de tes lois, afin qu'il mette en pratique toutes ces choses, et qu'il bâtisse le palais pour lequel j'ai fait des préparatifs."

 

De ce texte nous comprenons que toute chose appartient à Dieu.

 

 Ainsi nous n'aidons pas Dieu lorsque nous lui faisons une offrande. Penser que nous pouvons aider Dieu par nos dons nous conduit à la malédiction. Cela nous pousse dans la désobéissance d’Uzza dans 2 Samuel 6:1-6 qui a voulu aider Dieu en empêchant l'arche de tomber.

 

Quoiqu'il semble avoir bien agit, le Seigneur le frappa de mort sur le coup. En effet penser que nous pouvons aider le Seigneur est un grave péché et c'est faire preuve d'orgueil. Cet orgueil se voit même dans la position d’Uzza qui marchait à côté de l'arche. 

Dans cette même optique nous n'aidons pas le pauvre ni l'homme de Dieu quand lui faisons une offrande. C'est à nous que nous faisons du bien, car notre offrande est une semence qui produira en notre faveur. 

 

 

  1. La richesse ne répond pas à la prière mais à la fidélité dans la gestion des richesses que nous avons 

 

En juxtaposant notre texte à celui de la parabole des talents on ressort un principe simple, c'est que la richesse ne répond pas à la prière mais à la fidélité dans la gestion des biens que nous avons.

Le Seigneur n'a pas conditionné la richesse à une vie de prière et de jeûne. Il a donné comme clé de la prospérité la fidélité. Lisons Matthieu 25:15 "Il donna cinq talents à l`un, deux à l`autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit. 25:16 Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s`en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents. 25:17 De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. 25:18 Celui qui n`en avait reçu qu`un alla faire un creux dans la terre, et cacha l`argent de son maître. 25:19 Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte. 25:20 Celui qui avait reçu les cinq talents s`approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit: Seigneur, tu m`as remis cinq talents; voici, j`en ai gagné cinq autres. 25:21 Son maître lui dit: C`est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître."

 

Dans notre texte, le Seigneur remit des richesses à ses serviteurs. Ce qu'il leur donna était considérable, en effet un talent représentait le salaire annuel d'un ouvrier. La gestion de cette richesse à déterminé la réaction du maître. Si vous êtes fidèles avec le peu que le Seigneur vous donne, il vous augmentera vos richesses. 

Ainsi prier et jeûner alors que nous ne sommes pas fidèles dans la gestion des talents que nous avons reçus ne nous qualifie pas pour la richesse.

C'est la raison pour laquelle plusieurs saints meurent dans le manque et la pauvreté, car ils sont infidèles dans la gestion des richesses injustes.

 

  1. La mauvaise gestion des biens que Dieu nous donne nous conduit à les perdre 

 

Le point précédent conduit à la conclusion suivante: la mauvaise gestion des biens reçus nous conduit à les perdre. 

L'or et l'argent appartiennent à Dieu. Il les donne à qui il veut. Il peut vous donner les biens des nations autour de vous. Mais pour que ce transfert de richesse soit effectif, il vous faut être fidèle dans la gestion de ce que vous avez. Notre texte de Mathieu 25 fait ressortir cette vérité en ses  versets  28 et 29 quand nous lisons "Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. 29 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l`abondance, mais à celui qui n`a pas on ôtera même ce qu`il a."

 

La fidélité est l'une des clés qui pousse le Seigneur à effectuer ses transferts de richesses d'une personne À vers une personne B. 

Si vous voulez plus de richesse, ne priez pas, ne jeûnez pas, montrez simplement au Seigneur que vous êtes à même de gérer le peu que vous avez.  Quand il s'agit des richesses, le Seigneur ne donne pas à celui qui demande mais à celui qui sait gérer. 

 

  1. La gestion des richesses matérielles est le baromètre que le Seigneur prend pour évaluer si nous pouvons gérer des richesses spirituelles

 

Comme nous l'avons indiqué au début de cet enseignement, il existe deux types de richesses: les richesses matérielles et les richesses spirituelles. Les secondes sont plus importantes et précieuses que les premières. La raison de cela réside dans le fait que le matériel est enfanté par le spirituel. Le monde dans lequel nous vivons tire son origine du monde de l'esprit. De même la richesse matérielle tire sa source dès richesse spirituelle. 

La richesse d'une personne est en fait la mesure de sa valeur mentale. Notre poids financier ne se mesure pas par notre compte en banque. Le compte en banque n'est que le reflet de notre richesse mentale. C'est pourquoi lorsqu'un riche perd son argent par un coup de malchance par exemple, il récupère cette somme après un certain temps. Ceci pour la simple raison que la véritable richesse est mentale et que le compte en banque est la mesure de notre valeur interne.

Ceci dit, la richesse spirituelle  véritable c'est la sagesse, la faveur, l'onction divine entre autre. 

La sagesse produit la richesse. Toute véritable richesse provient de l'utilisation par une personne de principe de sagesse. La faveur aussi est une richesse spirituelle qui conduit à la richesse. La faveur c'est le fait d'obtenir une chose facilement par le fait de facilitation.

Ces grandes richesses spirituelles ne vous seront pas octroyées si vous ne savez pas gérer les biens matériels.

Nous prions souvent pour voir plus de gloire divine dans nos vies. Nous supplions pour plus d’impact spirituel. Cela est bien, cependant nous devons comprendre qu’en dépit de nos prières, le Seigneur observera notre gestion des richesses financières avant de nous exaucer.

Car si une personne ne peut pas être digne de confiance avec de petites choses qui lui confiera les grandes ?

 

Principes de gestion fidèle des biens matériels 

 

  1. Le principe de la priorité de la maison de Dieu

 

Matthieu 6:33 Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.

 

Le premier principe de la gestion des biens, c'est celui de la priorité de Dieu. Le Seigneur est le premier en toute chose. Celui qui veut bien gérer les biens qu'il a reçu devra comprendre et faire sien, cette vérité biblique. 

Dieu est le premier. Notre quête devrait être son Royaume et sa Justice. Ainsi par nos moyens faibles de ce jour, nous devons contribuer pour l'avancement du règne divin.

Celui qui met le Seigneur en premier dans sa vie verra sa gloire et recevra ce dont il a besoin. 

 

Or si le Seigneur est notre priorité, trois choses nous permettrons de le savoir:

- Nos principales pensées iront vers lui

- Notre temps sera plus consacré à lui

- notre argent ira d'abord dans sa direction 

 

Ceux qui servent le Seigneur avec leurs biens prouvent qu'ils ne servent pas mamon et qu'ils ne sont pas esclaves de l'argent. Le donné est ce qui nous remet de nous détacher de l'argent. Celui qui ne donne pas à Dieu prouve que l'argent est son maître et par conséquent il ne peut être prospère. 

Si nous prouvons à Dieu que l'argent est premier dans nos vies, nous mettons en danger nos richesses car tout ce qui prend sa place dans nos vies subira la destruction de sa part. 

 

Le Seigneur doit être ta priorité. Cela se verra dans les dépenses que tu effectueras. Ainsi la dîme elle même sera payée régulièrement. Par ailleurs la dîme n'est pas l'une des dix parties de notre revenu. C'est la première dixième partie de notre revenu. Celui qui fini d'effectuer ses dépenses et pense à payer la dîme ensuite a déjà péché. 

Le Seigneur par la plume de Salomon nous dit en Proverbes 3:9-10 "Honore l'Éternel avec tes biens, Et avec les prémices de tout ton revenu: Alors tes greniers seront remplis d'abondance, Et tes cuves regorgeront de moût."

 

Le Seigneur nous demande de l'honorer avec nos biens et les prémices de tout notre revenu. En faisant cela nous permettons à notre grenier, c'est à dire nos comptes en banque d'être remplis et de déborder. Celui veut recevoir plus de Dieu doit prouver à Dieu qu'il est le premier dans sa vie. Une des meilleures preuves de cela c'est l'orientation de notre argent.

L'apôtre Paul va même plus loin dans cette veine lorsqu'il donnait des instructions aux chrétiens de Corinthes. 

1 Corinthiens 16:1-2 Pour ce qui concerne la collecte en faveur des saints, agissez, vous aussi, comme je l'ai ordonné aux Églises de la Galatie. Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons.

Nous apprenons ici que même l'offrande devra être préparée dès la maison. Ce n'est pas arrivé à l'église, que de façon précipitée que nous prenons un billet pour l'offrir à Dieu. Certes en agissant ainsi nous faisons aux yeux des hommes une offrande, mais le Seigneur n'agrée pas ce type d'offrandes. En effet elles montre qu'il n'est pas le premier. 

Aggée aussi nous explique les causes de la pauvreté de beaucoup de chrétiens. Dans ce texte que nous verrons plus bas, notre Dieu place les priorités en mettant sa maison et son œuvre en premier plan. 

Aggée 1:2 "Ainsi parle l'Éternel des armées: Ce peuple dit: Le temps n'est pas venu, le temps de rebâtir la maison de l'Éternel 4 Est-ce le temps pour vous d'habiter vos demeures lambrissées, Quand cette maison est détruite? 5 Ainsi parle maintenant l'Éternel des armées: Considérez attentivement vos voies! 6 Vous semez beaucoup, et vous recueillez peu, Vous mangez, et vous n'êtes pas rassasiés, Vous buvez, et vous n'êtes pas désaltérés, Vous êtes vêtus, et vous n'avez pas chaud; Le salaire de celui qui est à gages tombe dans un sac percé. 7 Ainsi parle l'Éternel des armées: Considérez attentivement vos voies! 8 Montez sur la montagne, apportez du bois, Et bâtissez la maison: J'en aurai de la joie, et je serai glorifié, Dit l'Éternel. 9 Vous comptiez sur beaucoup, et voici, vous avez eu peu; Vous l'avez rentré chez vous, mais j'ai soufflé dessus. Pourquoi? dit l'Éternel des armées. A cause de ma maison, qui est détruite, Tandis que vous vous empressez chacun pour sa maison. 10 C'est pourquoi les cieux vous ont refusé la rosée, Et la terre a refusé ses produits. 11 J'ai appelé la sécheresse sur le pays, sur les montagnes, Sur le blé, sur le moût, sur l'huile, Sur ce que la terre peut rapporter, Sur les hommes et sur les bêtes, Et sur tout le travail des mains."

 

Si le Seigneur n'est pas votre priorité, si sa maison, son œuvre ne passent pas en premier dans votre vie, il appellera la sécheresse sur vous, votre pays (domaine d'activité) et l'œuvre de vos mains. 

Jésus enfonce le clou dans un texte très poignant. Après une question de Pierre le Seigneur explique un principe très profond. 

Marc 10: 28 "Pierre se mit à lui dire; Voici, nous avons tout quitté, et nous t'avons suivi. 29 Jésus répondit: Je vous le dis en vérité, il n'est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses soeurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, 30 ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle."

 Et Jésus de conclure par une parole très connue " Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers." (Marc 10:31) 

 

La clé donc de la première place c'est d'accepter de perdre certaines choses aujourd'hui pour le Royaume des cieux et par amour pour Jésus. Celui qui se sépare de ses biens, de sa maison, de son terrain est dernier devant les hommes mais le point est qu'il est en phase d'accélération avancée et lorsqu'il recevra sa récompense, les choses changeront en sa faveur.

 

  1. Le principe de l'aide aux personnes pauvres 

 

Le deuxième principe de la bonne gestion des biens, c'est celui de faire du bien aux pauvres. Le Seigneur se préoccupe des pauvres, des personnes fragiles. Mais il ne peut faire tomber du ciel de l'argent pour les aider. Aussi en vue de leur venir en aide, il utilise des canaux humains. Ainsi celui qui prend dans les biens que Dieu lui a donné pour aider les pauvres répond au besoin de Dieu. Le faisant, il attirera à lui plus d'argent à gérer. 

 

Dans l'ancien testament, l'on laissait une partie des champs sans récolter les fruits des plantes. Cette partie était pour les pauvres et les personnes faibles telles que les étrangers. Ce principe n'a pas changé. Dans votre salaire, mais il y'a une partie pour les pauvres que vous ne devez pas toucher. C'est en faisant ainsi que vous attirez sur  vous la prospérité.  En effet voici ce que Dieu nous dit en Proverbes 19:17 "Celui qui a pitié du pauvre prête à l'Éternel, Qui lui rendra selon son œuvre."

 

Donner aux pauvres,  fait de nous des personnes qui donnent des prêts à intérêt au Seigneur. Il n'y a personne qui donne aux pauvres et qui ne reçoive rien. Cela n'existe pas. 

 

  1. Le principe de se faire des amis avec les biens que nous avons   

 

Le dernier principe que nous aborderons c'est le fait de se faire des amis aujourd'hui avec les biens que nous avons.

 

 C'est une question comprise par les hommes du monde et les nations. L'argent doit être utilisé pour se faire des amis et créer des connexions. Malheureusement, plusieurs utilisent les moyens qu'ils ont pour se faire des ennemis. 

Lorsque nous voyons des entreprises faire des actions sociales, des dons "bénévoles" elles appliquent ce principe. En effet par leurs actions elles se créent un capital sympathie qui augmentera leurs ventes dans le futur. 

Sachez aider les personnes autour de vous. Il s'agit d'être sage et intelligent. 

Ce principe diffère de celui d'aider les pauvres. Ici il est question d'aider une personne qui se bat et dont l'avenir est prometteur. C'est comme si nous faisions un investissement dans la vie de cette personne, qui deviendra une bénédiction pour nous dans le futur. 

Certes plusieurs personnes que nous aiderons ne seront pas reconnaissantes. Mais tout le monde n'est pas un Judas.  

Les occidentaux appliquent ce principe avec succès. Ils étudient les pays sous développé et détectent très tôt les personnes promises à un bel avenir politique. Lorsqu'elles trouvent une telle personne, elles investissent en elle par des soutiens financiers apparemment désintéressés. Elles lui octroient une bourse d'étude. Mais ce qu’elles font n'est simplement que trouver le futur pion qu'elles installeront à la tête des nations en vue de contrôler celles-ci.

 

Soyez aussi intelligent. Investissez une partie de ce que vous avez dans des personnes qui pourront vous aider demain si vous avez des difficultés. Soyez sage.

 

Laissez-nous un commentaire

Dernier video

Comment bâtir sa foi 1 ?
Comment bâtir sa foi 1 ?

L'importance des connexions divines
L'importance des connexions divines

Le Seigneur nous a appelé à régner, à avoir un impact positif…


La puissance de l'action de grâce
La puissance de l'action de grâce

L’action de grâce est le fait d’exprimer notre gratitude…