Annonces
  • Juillet, Mois de notre prospérité financière par la faveur divine Ps 127:2
  • 3 jours de jeûnes : Vendredi, samedi et dimanche, Toutes les semaines de Juillet

La fermeté troisième pilier de la foi

Prophète Zadi Zozoro

La foi est un must pour tout chrétien. Sans elle il est impossible d’être agréable à Dieu.

C’est par elle que nous entrons en possession des promesses divines. Celui qui la néglige et ne la développe pas ne pourra faire des exploits et atteindre son plein potentiel spirituel. C’est pourquoi dans notre étude, nous abordons les quatre piliers de la foi.

 

Définition

 

 La fermeté se rapporte au caractère stable de notre assurance. Nous pouvons avoir de l’assurance mais si elle n’est pas ferme, nous tomberons.

 

L'importance de la fermeté. 

 

De prime abord nous allons expliquer l’importance de la fermeté. Aussi longtemps que l’on ne prend pas conscience de l’importance d’une chose, nous ne la traiterons pas avec l’égard qui lui est due. Nous montrerons deux points qui mettent en lumière son importance

 

 

  1. la fermeté rend notre assurance stable

 

La fermeté est ce qui rend notre assurance stable. C'est par elle que l'on ne vacille pas dans sa foi. Plusieurs personnes croient que Dieu va les bénir, elles commencent à en voir les promesses et après elles avortent leurs prophéties. L'une des raisons est le manque de fermeté. 

Celui qui n'est pas ferme dans son assurance connaît des moments de défaillance qui le fragilisent. Lorsque des épreuves se lèvent, cette personne ne peut tenir.

 

Quand tout va bien il est confiant. Lorsque cette personne voit les choses aller dans le sens qu'il désir, sa foi est boostée. Mais la complication vient lorsque des vents contraires se lèvent contre son avancée. 

L'un des exemples éloquents à ce sujet demeure la marche sur l'eau par Pierre. Il a marché sur l'eau quand tout allait bien. Mais lorsque le vent s'est levé, il a perdu son assurance, a été saisi de peur et a commencé à couler. 

 

  1. La fermeté nous permet de persévérer 

 

La foi est persévérante. Celui qui croit doit persévérer jusqu'à l'accomplissement de la prophétie. Entre la promesse et la matérialisation de celle-ci il peut exister un temps assez long. C'est la phase d'attente patiente. Or il faut attendre malgré les difficultés pour voir son miracle. Il faut donc la fermeté dans son désir pour tenir en dépit des obstacles.

 

Dans la parabole du semeur Jésus a soulevé cette question. Il a dit qu'un semeur a planté des semences dont certaines sont tombées dans les pierres. Ces dernières ont empêché la croissance des plants qui ont Péri.

Si tu n’es pas ferme dans ton rêve tu vas abandonner à la première difficulté. La femme cananéenne ainsi que Barthimée ont persévéré, c'est pourquoi ils ont vu leurs miracles. Soit ferme dans ta résolution et tu verras la gloire de Dieu.

 

Quelques formes de doutes

 

Avant de continuer dans notre enseignement sur la fermeté, voyons ensemble quelques formes de doutes. Cela nous permettra de comprendre le sens de la fermeté.

 

En effet Lorsque nous parlons du doute, l'on commet l'erreur de penser que le doute signifie seulement ne pas croire. Bien au contraire, plusieurs croient et pourtant n'obtiennent pas les promesses parce qu'elles n'ont pas la foi. La foi n'est pas seulement croire. Cela peut sembler un peu confus, mais nous allons l'expliquer progressivement.

Étant donné que la foi est la somme de quatre piliers, le doute peut se situer à chacun de ces niveaux.

Un texte nous explique cela. Il s'agit de celui de Romains 4:20 qui dit en parlant d'Abraham "Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu," Abraham ne douta donc pas par incrédulité. Cela signifie qu'il existe plusieurs sources de doute et que l'incrédulité est l'une d’entre elles.

Nous listerons quelque forme d’expression du doute.


  1.  Le doute par l'ignorance du monde invisible 


Certaines personnes doutent parce qu'elles ne croient pas au monde invisible. Pour elles tant qu'une chose n'est pas palpable elles ne peuvent y croire. C'est dans ce type de personnes l'on peut classer Thomas.

 

Pour eux, une chose est vraie lorsqu'elle est dans le monde physique. De telles personnes ne peuvent avoir la foi parce qu'elles trébuchent sur le premier élément de la foi. En effet la foi c'est croire que ce qui est invisible contrôle, gouverne le physique. La foi c'est croire que ce qui est invisible est vrai et que cela se matérialisera dans le physique.

 

A ceux ci il faut ajouter ceux qui aiment raisonner et qui veulent tout appréhender sous le rapport de la raison. Ces rationalistes ignorent que tout ne peut être mesuré.

 

En effet les outils qui servent à mesurer le monde physique n'ont pas la possibilité d'être utiliser pour ce qui est spirituel. Les choses spirituelles étant jugées spirituellement. C'est dans un tel contexte que le philosophe Blaise Pascal dit que "La foi s'éprouve mais ne se prouve pas. La vérité se montre mais ne se démontre pas"

Certains aspects de la vie de l'homme ne peuvent être perçus par le monde de la raison. Ceux alors qui veulent tout démontrer, se privent d'une puissance inouïe.


  1. Le doute par le manque d'espérance


Une autre catégorie de personnes qui doutent se trouvent dans ceux qui croient en l'existence de l'invisible mais qui pêchent par manque d'espérance. Ces personnes du fait de certaines déceptions  n'espèrent plus. Ainsi elles n'ont plus d'attente des choses futures. Elles  se focalisent sur le passé qu'elles trouvent meilleur au lieu de se projeter dans le futur. Elles vivent constamment dans le rétroviseur.

 

 Ces personnes qui agissent ainsi font preuve d'incrédulité. C'est à ce type de doute qu'Abraham a résisté. Il était au bord du désespoir, car sa femme et lui étaient très avancés en âge. C'est pourquoi notre texte lu précédemment dit d'Abraham en Romain 4:18 Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu`il devint père d`un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit: Telle sera ta postérité. 4:19 Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu`il avait près de cent ans, et que Sara n`était plus en état d`avoir des enfants.


Ces personnes comme Abraham on su garder leur espérance, la protéger en sorte qu’elles ont obtenu la promesse. La foi débute par l’espérance, comme nous l’avons expliqué dans l’enseignement traitant de ce pilier. Perdre son espérance c’est alors perdre sa foi. Naomi a connu un tel problème. Après la mort de son époux et de ses deux fils, elle a perdu tout espoir et a changé son nom pour devenir Mara dont le sens est amertume.

Elle ne s’est pas accrochée à la promesse qui reposait sur elle. N’eut été la persévérance de Ruth, Naomi serai morte dans le désespoir total c’est pourquoi bien aimé garde ton rêve, entretient le et tu vaincras


  1. Le doute par le manque d'assurance


Après le précédent doute, nous avons ceux qui doutent parce qu'ils n'ont pas l'assurance. L'assurance comme vu précédemment permet d'être calme dans la vie et d'attendre avec sérénité l'accomplissement de la promesse. Certaines personnes entrent dans le doute non parce qu'elles doutent de la capacité du Seigneur. Leurs problèmes résident dans le fait qu'elles ignorent qu'il a déjà accompli sa promesse. 

Il leur faut une ancre sur laquelle poser leur foi afin qu'ils ne soient pas emportés par les difficultés.

Pierre par exemple dans sa marche sur l'eau croyait que Dieu peut le faire marcher sur l'eau. Mais le fait qu'il eu peur, c'est à dire que son assurance c'était dissipée, lui fit perdre pied. Pierre n'a pas douté par incrédulité. Car il ne pouvait pas douter d'une chose qu'il est en train d'expérimenter. 



  1. Le doute par le manque de fermeté

 

Dans ce type de doute, la personne croit que le Seigneur a la capacité de réaliser sa promesse, cependant l’enfant de Dieu ne persévère pas jusqu’à l’accomplissement de son espérance. Ce type de doute est l’expression du manque de persévérance. En effet lorsque le Seigneur fait une promesse, il existe un temps entre celle-ci et sa manifestation. Dans ce laps de temps, des épreuves se présenteront et c’est à ce moment qu’il faut tenir ferme. La capacité à attendre patiemment l’effet de la promesse est l’une des clés de la foi et l’auteur aux hébreux nous le dit  dans Hébreux 6 : 12 « En sorte que vous ne vous relâchiez point et que vous imitiez ceux qui par la foi et la persévérance héritent des promesses »

 

  1. Le doute par le manque de démonstration 


La démonstration est le dernier élément sur lequel l’on peut buter dans le processus de la foi. Démontrer consiste à prouver que nous sommes déjà en possession de ce pourquoi nous prions. Il s’agit dans ce cas d’un changement d’attitude mentale. Si vous obtenez la promesse après laquelle vous courez depuis longtemps, vous serez joyeux, plein de vie. Alors c’est ainsi que vous devez vous comporter maintenant avant la manifestation physique de la chose recherchée.

Cela est difficile pour certains qui avortent leurs rêves. En effet elles demeurent tristes, amères et ainsi tuent leurs « bébés » spirituels.

Nous savons que lorsqu’une femme porte un enfant, il y a certains sentiments tels que la colère, l’amertume, qu’elle ne doit pas entretenir. De même au risque d’avorter sa destinée ces émotions doivent être bannies de ta vie. Tu dois par tes paroles et tes émotions prouver que tu es déjà exaucé

 

Après avoir vu ces formes de doute, revenons alors à notre enseignement. Nous avons vu l’importance de la fermeté qui est une ancre nous gardant dans la foi. Comment alors devant toutes les menaces devons nous faire pour la garder ? Tel est le point que nous aborderons maintenant

 

Comment construire la fermeté?


  1. Avoir les yeux fixés sur Christ et non les difficultés


Mathieu 14:30 Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur; et, comme il commençait à enfoncer, il s`écria: Seigneur, sauve-moi!

Dans notre texte, nous voyons que Pierre a commencé à s'enfoncer parce qu'il a remarqué la force du vent. Ce qui fait que souvent les enfants de Dieu perdent leur assurance c'est qu'ils remarquent la force de l'adversité au lieu de se rendre compte de la puissance de leur Dieu. Tout est une question de ce sur quoi nous décidons de porter nos regards. Soit sur l'obstacle ou alors sur le Seigneur. 

Israël avait la capacité de vaincre Goliath. Ce pouvoir était en chacun des enfants d'Israël car le Seigneur leur avait donné la puissance sur leurs ennemis. Mais ce qui a paralysé leurs capacités c'est qu'ils ont regardé Goliath au lieu et place du Seigneur.

 

Si tu regardes l'adversité tu seras saisi de peur. Au lieu de regarder les problèmes, les obstacles, concentre toi sur les solutions, concentre toi sur l'Eternel. Moise a fait de même lorsqu'il fit face à Pharaon.

 

 Nous lisons dans Hébreux 11:27 que "C`est par la foi qu`il quitta l`Égypte, sans être effrayé de la colère du roi; car il se montra ferme, comme voyant celui qui est invisible."

 

Que regardes-tu? Est l'Eternel ou tes adversaires? Ta foi grandira et sera ferme si tu as les regards fixés sur Christ selon que le dit Hébreu 12 :2 ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l`ignominie, et s`est assis à la droite du trône de Dieu.

Le mot traduit par consommateur signifie celui qui rend parfait, mature. Donc pour que la foi devienne mature, il faut regarder christ.


  1. Ne pas marcher avec les moqueurs et les pleureurs 


En Mathieu nous lisons l'histoire de la résurrection de la fille de Jarius. Dans cette histoire, nous tirons deux principes pour bâtir la fermeté. Le premier principe se trouve dans les phrases suivantes. Mathieu 9:23 "Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef, et qu`il vit les joueurs de flûte et la foule bruyante. 9:24 il leur dit: Retirez-vous; car la jeune fille n`est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. 9:25 Quand la foule eut été renvoyée, il entra, prit la main de la jeune fille, et la jeune fille se leva"


Dans ce texte, Jésus voit la foule bruyante et la renvoie. C'est lorsque celle ci est totalement renvoyée qu'il opère le miracle. La logique aurait été qu'il fasse le miracle devant tout le monde pour montrer sa puissance et ainsi fermer « la bouche » à ceux qui se moquaient de lui. Mais il ne fit pas ainsi pour la simple et unique raison que pour manifester la foi, il faut éloigner les personnes qui doutent. Si vous marchez avec les personnes qui doutent, cela paralysera votre foi. C'est l'une des raisons qui fait qu'avant tout combat en Israël, l'on demande à ceux qui ont peur de retourner chez eux. 

Éloigne-toi des moqueurs et des pleureurs. Car même si Jésus malgré toute son onction a attendu la sortie de tous ceux qui pleuraient pour opérer le miracle, toi qui n'a pas atteint sa dimension tu es obligé de l'imiter au risque d’échouer

 

  1. Marcher avec des personnes de foi


Pour révéler le deuxième principe sorti de notre texte, prenons la narration de ce passage par Marc. 

Marc 5:35 "Comme il parlait encore, survinrent de chez le chef de la synagogue des gens qui dirent: Ta fille est morte; pourquoi importuner davantage le maître? 5:36 Mais Jésus, sans tenir compte de ces paroles, dit au chef de la synagogue: Ne crains pas, crois seulement. 5:37 Et il ne permit à personne de l`accompagner, si ce n`est à Pierre, à Jacques, et à Jean, frère de Jacques. 5:38 Ils arrivèrent à la maison du chef de la synagogue, où Jésus vit une foule bruyante et des gens qui pleuraient et poussaient de grands cris. 5:39 Il entra, et leur dit: Pourquoi faites-vous du bruit, et pourquoi pleurez-vous? L`enfant n`est pas morte, mais elle dort. 5:40 Et ils se moquaient de lui. Alors, ayant fait sortir tout le monde, il prit avec lui le père et la mère de l`enfant et culte qui l'avaient accompagné"


Dans ce texte, le Seigneur par pour opérer un miracle, mais il ne permit à personne de l'accompagner hormis Pierre, Jean et Jacques. Ces personnes avec qui il part quand il a de grandes missions comme lors de la transfiguration.

Par ce fait, le Seigneur utilise le principe de l'environnement spirituel. Lorsque tu veux manifester la foi, il faut également t'entourer de personnes ayant la foi. Leurs fois fortifie et renforce la tienne. En effet la foi agit selon le processus de la croissance géométrique. Ce qui signifie que la foi de deux personnes n’est pas additionnée mais multipliée. En effet la Bible dit qu’un en tue 1000 mais deux en tuent 10 000 

Ce n'est pas avec tout le monde on marche, ce n'est pas avec tout le monde on prie. Le Seigneur dit que là où deux ou trois sont assemblés en son nom, il est au milieu d'eux. Il faut donc avoir des personnes ayant le même esprit. Mais si l'esprit diverge, l'échec peut s'en suivre. Une seule personne peut faire perdre une bataille à l'image d’Acan dans la bataille contre Aï

 

 

  1. Marcher avec des personnes qui ont triomphés des mêmes challenges que nous affrontons 


Luc 1 :30 L`ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu.1:31 Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.1:32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.1:33 Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n`aura point de fin.1:34 Marie dit à l`ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d`homme?1:35 L`ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C`est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu.1:36 Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois. 37 Car rien n`est impossible à Dieu.


L'ange Gabriel dans notre texte se révèle à Marie et lui dit qu'elle aura un enfant. Pour la réconforter et solidifier sa foi, il lui dit qu'Elisabeth sa parente a également connu un miracle. Savoir que d'autres personnes ont déjà manifesté ce que nous désirons nous fortifie. 

Si tu penses que c'est par toi que va commencer un miracle tu peux être inquiet. Mais si des témoignages de personnes qui ont connu les mêmes choses que toi te sont donnés, tu seras fortifié.


En outre en plus de connaître de tels témoignages, imite Marie qui est allé habiter chez Elisabeth. Fréquenter ceux qui t'ont précédé affermira davantage ta foi. Regarde dans ton domaine ceux qui ont vaincus les géants que tu vas affronter et côtoie les. S'ils y sont arrivés, toi aussi tu y arriveras

 

Conclusion : l’assurance ferme est un virage décisif dans la manifestation de la foi. La fermeté en effet indique que des épreuves vont se lever. C’est donc le fait de tenir contre toutes les tentations qui vont se présenter. C’est ta fermeté qui sécurise ta foi et te permet de triompher. Soit ferme et avance avec ton Dieu. Je déclare que le Seigneur t’accorde une foi qui déplace les montagnes au nom de Jésus

Laissez-nous un commentaire

Dernier video

Comment bâtir sa foi 1 ?
Comment bâtir sa foi 1 ?

L'importance des connexions divines
L'importance des connexions divines

Le Seigneur nous a appelé à régner, à avoir un impact positif…


La puissance de l'action de grâce
La puissance de l'action de grâce

L’action de grâce est le fait d’exprimer notre gratitude…